5 décembre



Il y a 23 ans, un jour de septembre, un humoriste et acteur français de talent, Michel Colluci dit Coluche lançait l'idée des Restos du Cœur dans le but d'offrir un repas à ceux qui ne pouvaient pas manger à leur faim pendant les dures journées d'hiver. En 1985, 8.5 millions de repas avaient été distribués, en 2006, ils sont au nombre de 75 millions. En relativisant ces chiffres (l'initiative des Restos s'est développée et étendue à d'autres villes et régions, et même pays à présent.

Mais ces chiffres ne masquent pas la dure réalité, la pauvreté, même dans nos pays dits "riches" et "développés" n'a cessé de croître et celle-ci est encore plus visible et triste à constater en ces périodes de crise économique déclenchée par des irresponsables accros aux graphiques d'indices boursiers. Dans l'idéal, cette initiative ne devrait plus exister. Non pas qu'il n'est pas utile d'aider ceux qui ne peuvent manger à leur faim (opinion défendue uniquement par les malthusiens), mais qu'au contraire, nos chers politiques se sortent enfin les doigts du cul et bossent réellement au service des plus démunis (entre la Boutin qui veut ramasser de force les SDF et le Sarkozy qui se permet d'augmenter outrageusement son traitement tandis que le reste de la population subit l'inflation et l'augmentation du coût de la vie)...

Accessoirement, le 5 décembre c'est aussi mon anniversaire, 23 ans également, mais comparé à cette sinistre engeance, eh bien, ça peut passer aisément en arrière plan.