qualitay.png

11 décembre

A nouveau l'UMP fait parler d'elle au moyen d'une vidéo. Cette fois-ci pas vraiment pour la polémique, ils ont été bien servis depuis la rentrée. Cette fois-ci, ce sont les jeunes populaires (a.k.a les jeunes de l'UMP, qui a dit "antinomique"?) qui ont voulu faire un coup de pub en sortant une vidéo mettant en scène militants et membres du gouvernements ou stars se déhanchant sur une musique de Luc Plamondon (Tous ceux qui veulent changer le monde) avec en clou du spectacle Gilbert Montagnié au volant d'un 4x4. Tourné pendant l'université d'été de Seignogosse (en même temps que la plus que célèbre blague sur les Auvergnats), le clip a demandé soit-disant 500 heures de travail, chiffre faisant suggérer à certains utilisateurs de Twitter que Le Lipdub de l'UMP a nécessité 500 h de travail. Déduction : travailler + ne veut pas dire travailler mieux.... Eh oui triste constat.

La vidéo en elle même tente de faire passer l'UMP pour quelque chose de moderne. Tout au plus, ils montrent qu'ils savent faire les clowns, parce que culturellement, la France n'est pas du tout réceptive à ce genre de vidéos beaucoup plus à même de faire perdre des points de santé mentale à n'importe quel enquêteur sur Cthulhu que de susciter l'admiration de ses pairs. Déjà, il s'agit d'un lipdub (en gros, mimer les paroles d'une chanson, mettre une chorégraphie dessus et synchroniser avec la chanson originale). Le mot en lui-même existe depuis 2006 et a été repris à un peu toutes les sauces. C'est surtout un genre qui est utilisé par delà de l'Atlantique, avec des résultats plutôt réussis tel celui de l'Université de Hochschule Furtwangen en Allemagne réalisé par des étudiants des médias digitaux. Eh oui, déjà y a de la maîtrise... Pas comme chez nous!

University Lipdub (HS Furtwangen) from DASKAjA on Vimeo.

Les principales différences? déjà, choisir une musique correcte. Je voudrais pas être méchant, mais Plamondon, c'est un poil ringard. Voire même, correction, en France, y a pas grand chose en musique potable... Ah si, Ultra Vomit (faut dire que quand ils font des chansons comme "Judas Prost" ou "Je collectionne les canards (vivants)", ça a quand même plus de classe, non?). Ensuite, la chorégraphie n'est pas en rythme, à l'envers pour certains, Frédéric Lefebvre vous dessine un cœur avec les doigts (!), et tout le monde s'affiche en chemisette avec le pull ump autour du cou... Tous les arguments pour faire un flop... Mais quel flop!
Enfin bref, qui plus le clip n'a pas été réellement validé, propulsé sur Internet et qui plus est, dévoilé avant l'heure par Guy Birenbaum (Le Post), il a plus suscité de rires et de moqueries qu'autre chose, certains arguant qu'on n'avait pas autant rigolé depuis le Joomla de Ségolène Royal. Le coup de grâce, c'est Luc Ferry, ancien ministre de l'Education à la disparition aussi rapide que le Titanic lors du premier gouvernement Raffarin (qui s'est retiré de la politique depuis, bien lui en a pris) qui le porte, en dénonçant "un clip dégoulinant de bêtise". Pour le coup il n'a pas tort :

Si votre cerveau et votre santé mentale ne craignent rien, jetez un oeil, c'est de la haute "qualitaÿ"

Et pendant ce temps, on oublie les débats autrement plus importants sur l'identité nationale, le "Grandemprunt" et autres sujets sur lequel les politiques feraient mieux de se concentrer...