Le petit monde de Damien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 février 2009

Devin Townsend - Ziltoid The Omniscient

DevinTownsendZiltoid300.jpg

Cela faisait un moment que je n'avais pas parlé des galettes qui tournent chez moi. Aujourd'hui, un album un peu particulier, car entièrement composé, interprété et produit par une seule personne, Devin Townsend, artiste canadien de son état, complètement barré et extrêmement prolifique. Le genre à sortir un album en six mois, à prendre part à de nombreux projets (il avait notamment donné de la voix dans The Human Equation d'Ayreon). Ziltoid The Omniscient, c'est avant tout la somme de trois éléments : un concept album, une marionnette alien et beaucoup beaucoup de café. Du café? Eh oui, l'élément de départ de l'album, c'est un Alien débarquant sur Terre en réclamant le meilleur café qu'il soit, car c'est le carburant dont il a besoin pour altérer le Temps... Rien que ça. What Else? dirait George...
La marionnette existe, et l'édition collector avec le DVD propose quelques saynetes dudit Ziltoid. En voici un petit exemple, pour vous faire une idée du personnage




You give me some coffee! You give me some coffee! You give me some coffee!

Evidemment quand l'humanité reçoit un message du style You shall fetch me you Universes Ultimate Cup of Coffee... Black! You have five Earth Minutes, vous êtes certains que l'humanité est foutue. Déjà parce qu'il faut le temps que tout le monde se contacte, se mette d'accord sur quelle variété de café fournir, sans oublier les querelles habituelles sur le pays qui sait faire le meilleur café de la planète (rappelez-vous les pubs Jacques Vabre il y a quelques années). Donc résultat, notre Ziltoid pète son câble après qu'on lui ait servi une lavasse infecte et entreprend d'asservir l'humanité en l'hypnotisant par ses talents de guitar hero. Déjà à ce moment le scénario si tant est qu'il y en avait un part dans un magnifique WTF. La suite, je ne la décrirai pas parce que c'est du spoil, ensuite c'est difficile de formuler des mots sur le sujet, autrement dit, complètement barré et psychédélique

Sors ta batterie en mousse!

Maintenant qu'on a évoqué le scénario particulièrement awesome, parlons un petit peu du son. La première chose que l'auditeur pourra percevoir c'est la sonorité de la batterie. Elle n'est pas naturelle, mais électronique, dans le sens où Devin Townsend, lequel n'est pas batteur, a employé le Drumkit From Hell, un logiciel de la société ToonTrack. Ca pourrait faire parfaitement illusion si par moment le ryhtme n'était pas si rapide qu'aucun être humain ne serait capable de le tenir. Passé cet aspect moyennement rebutant, on retrouve le trio classique basse, guitare et clavier. Ils sont heurtés, agressifs, et par moments entrainants (HyperDrive). Mais tout l'album n'est pas fait que de riffs endiablés, il y a quelques morceaux qui sont beaucoup plus calmes (Solar Winds), beaucoup plus planants, et donc reposants après une piste telle Ziltoidia Attaxx, par exemple. La performance vient des cordes vocales de Devin, capable de rugir dans les graves ou de porter son chant sur de hautes octaves. Accessoirement, on entend des dialogues théâtralisés dudit Ziltoid, et des autres personnages de l'histoire. Au final, ça fait un album détonant (comme la plupart de ceux du canadien déjanté) et somme toute de bonne facture, si vous acceptez sa batterie en mousse...

mention CD4

jeudi 18 septembre 2008

[Jeu] Hordes, le survival game (avec plein de zombies dedans)

Depuis quelques années, une nouvelle manière de jouer sur Internet est apparue. C'est ce qu'on appelle les broswer-games, des jeux se jouant directement dans le navigateur. A l'inverse des mini-jeux plus ou moins bons en flash sur des sites de type miniclip.com etc. des jeux sur le long terme sont apparus. Hordes en fait partie et le tout avec originalité.

Lire la suite...

vendredi 5 octobre 2007

99 Francs (Jan Kounen)

il y a tout de même un comble pour un film qui dépeint le monde artificiel et superficiel de la publicité, c'est de se faire gaver avant séance d'une bonne vingtaine de minutes de publicités débiles (entre les bandes annonces de films, les pubs pour les forfaits de monsieur Bouygues, les produits de mademoiselle Bourgeois, les solutions bancaires de la Société Générale et j'en passe et des meilleures! Enfin, quand vous commencez à en avoir vraiment marre, la séance commence enfin. En tout cas, si vous aviez déjà un avis sur la pub, il sera conforté ou détruit par ce film.

Lire la suite...

samedi 11 août 2007

Machine Head - The blackening

Jusqu'à présent, cette catégorie était peuplée par des disques qui pour certains (la majeure partie de la discographie de Dream Theater, Tool, Rammstein) tiraient dans les guitares saturées et les futs à double pédale, il n'y avait pas vraiment eu un vrai album de métal, un disque qui vous met une grosse claque, une galette où, à priori vous headbanngez (secouez violemment la tête) d'un bout à l'autre. Ce vide est comblé par Machine Head, une petite pépite de la cuvée 2007... Planquez les mamies, donnez des boules Quiès aux voisins, et vérifiez l'état de vos hauts parleurs. On a affaire à du métal particulièrement affuté.

Lire la suite...

dimanche 10 juin 2007

Dream Theater - Systematic Chaos

Ca y est, il est sorti, ça y est, je l'ai entre les mains. La nouvelle galette intitulée Systematic Chaos du groupe de rock progressif qui me fait le plus vibrer depuis un an. Changements ou continuité, on le verra àaulong de cet article. Mais déjà un changement principal pour le groupe, c'est le passage chez le label Roadrunner Records, avec toutes les évolutions que cela implique sur l'album...

Lire la suite...

- page 1 de 2